Guide d'hygiène numérique - La sauvegarde

Tout le monde a été un jour ou l'autre confronté à une perte de données et à l'impossibilité de les récupérer. Si vous me dites le contraire, c'est soit que vous ne faites pas grand chose avec votre ordinateur/tablette/smartphone, soit que vous êtes "un gros mytho".

La solution est connue depuis longtemps, mais pas toujours facile à mettre en oeuvre efficacement : sauvegarder ses données.

En entreprise, on connait cette problématique depuis longtemps. Les solutions ne manquent pas : logiciels de sauvegardes, scripts lancés à intervalle régulier, clichés instantanés, copies de machines virtuelles automatisées, j'en passe et des meilleures.

Mais, chez soi, les choses se sont beaucoup améliorées ces dernières années. De presque rien il y a peu, on a maintenant tout ce qu'il faut très simplement sur les sytèmes les plus courants.

3,2,1, Go!

La méthode de sauvegarde est importante, mais il faut garder en tête un bon conseil qui a fait ses preuves :

  • 3 copies des données
  • sur 2 support physiques différents
  • si possible 1 des copies hors site

La redondance des données permet de limiter les risques liés à une erreur dans le paramétrage de la copie. La multiplicité de supports permet de pallier à une panne physique. Et la copie hors site peut être utile en cas de dégâts de type incendie, inondation, etc. Ce serait dommage que la copie disparaisse en même temps que l'original

Une sauvegarde non testée, n'est pas une sauvegarde

Le jour ou vous aurez besoin de restaurer vos données, il sera trop tard pour se rendre compte que le disque dur dédié est saturé depuis 3 ans et que les sauvegardes ne se font plus. Ou encore que le mot de passe pour accéder au partage réseau n'était pas le bon et que les sauvegardes ne se sont pas faites non plus. Ou encore que "Machin était persuadé que c'est Truc qui était en charge des sauvegardes. Mais comme Truc était sûr que c'était Machin qui le faisait... et bien en fait personne ne faisait les sauvegardes." Ne riez pas, je connais quelqu'un a qui c'est arrivé. Le jour ou on lui a volé ses serveurs, plusieurs années de fichiers comptables se sont évaporés.

Conclusion, testez vos sauvegardes de temps en temps.

  • Le fonctionnement des tâches automatisées : logiciel de sauvegarde, scripts automatisés, etc.
  • La bonne santé des supports. Dans le cas de supports externes (disque dur externe, clé USB ou bandes), on organise un remplacement régulier ou au moins un rotation des supports (par jour, semaine ou autre)
  • la validité des identifiants pour les copies hors site

Une synchronisation, ca n'est pas non plus une sauvegarde

Attention aux solutions de synchronisation sur le cloud ou autre. Elles peuvent être pratiques pour accéder à une copie en presque temps réel de ses données en déplacement, mais ce n'est pas un sauvegarde. Si vous supprimer par erreur un fichier, la tâche de synchronisation va le supprimer aussi vite que possible de la copie déportée. C'est normal, c'est ce qu'on lui demande de faire.

Du coup, tout miser sur Dropbox, iCloud, OneDrive ou un autre service du genre est une mauvais idée.

Quelques méthodes faciles à mettre en oeuvre chez soi

Plutôt que de réinventer la roue, je vous renvoie vers des articles qui expliquent comment utiliser les outils intégrés sous les deux systèmes d'exploitation les plus utilisés, Windows et macOS. Bonne lecture.

Maintenant, vous savez faire, alors allez y! Vous me remercierez le jour ou vous aurez un plantage ou en cas d'erreur de manipulation.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://justhouz.com/index.php?trackback/11

Haut de page